Samantha Avril, de fausse médecin à fausse enseignante

Nous vous avions déjà parlé de Samantha Avril, qui s’était faite engager comme médecin dans un cabinet de santé à Monceau-Les-Mines avec de faux diplômes, et sans qualifications. Une triste histoire puisque l’usurpatrice aura provoqué deux décès par son incompétence. La jeune femme fait à nouveau parler d’elle, cette fois pour s’être fait embaucher en tant qu’enseignante avec des documents falsifiés !

Des faux diplômes présentés pour devenir enseignante contractuelle

L’ex-fausse médecin a réussi à se faire engager en tant qu’institutrice remplaçante dans une école primaire de Taponas, dans le Beaujolais. Elle a présenté un faux diplôme de Master délivré par l’université de Lyon. Elle sera restée en poste une petite semaine, jusqu’au 23 septembre 2022, jusqu’à ce qu’elle soit démasquée par une collègue qui avait vu son nom dans les médias pour ses affaire précédentes ! Une information révélée par Le Progrès.

Une affaire qui survient seulement quelques jours après la précédente !

En effet, quelques jours seulement auparavant, France 3 Régions relatait dans cet article du 22 septembre que Samantha Avril avait tenté de s’inscrire à l’institut qui forme les futurs professeurs du primaire et du secondaire. Pour ce faire, elle avait utilisé son nom de femme mariée et usurpé l’identité d’une étudiante homonyme.

Utiliser le nom d’une autre personne du même nom qui a été diplômée est d’ailleurs une “astuce” que nous identifions régulièrement lors des vérifications que nous menons !

Une plainte déposée et des questions sur les manquements aux vérifications du dossier par l’académie

Une information qui va peut-être avoir de l’importance pour de futures affaires du même type : une plainte a été déposée par des parents d’élèves de l’école de Taponas contre Samantha Avril pour “faux et usage de faux”. L’académie de Lyon, qui n’est pas directement visée par une plainte, est cependant mise en cause pour manquements aux vérifications du dossier présenté par Samantha Avril.

Samantha Avril, une multirécidiviste du genre !

Depuis l’affaire de “La fausse médecin de Montceau-Les-Mines”, Samantha Avril s’est faite remarquer à plusieurs reprises pour ses tentatives d’usurpation de fonctions professionnelles :

  • 23 septembre 2020 : Samantha Avril est interpellée et placée en détention provisoire après un signalement de la maison médicale, où la fausse médecin exerçait depuis quatre mois. elle avait présenté un faux diplôme de médecine générale prétendument délivré par la Sorbonne.
  • Janvier 2021 : La fausse médecin est remise en liberté sous contrôle judiciaire après quatre mois de détention provisoire à la maison d’arrêt de Dijon.
  • 22 octobre 2021 : Retour à la case prison pour Samantha Avril. Selon le JSL, la jeune femme a enfreint les règles de son contrôle judiciaire, en postulant à nouveau pour être médecin !
  • Janvier 2022 : Samantha Avril est de nouveau remise en liberté sous contrôle judiciaire.
  • 22 septembre 2022 : L’université de Bourgogne dépose plainte après que Samantha Avril a tenté de s’inscrire à l’institut de formation des professeurs de Mâcon en présentant un faux diplôme.
  • 29 septembre 2022 : Le Progrès révèle que Samantha Avril a réussi, dans le même temps, à devenir enseignante remplaçante dans une école primaire de Taponas pendant une semaine, avant d’être confondue par l’une de ses collègues et suspendue le 23 septembre.
  • Octobre 2022 : Samantha Avril a été hospitalisée en psychiatrie, et une plainte déposée par les parents d’élèves concernés

Rappelons tout de même que Samantha Avril pourrait souffrir de schizophrénie, son avocat, Alain Guignard, plaidant une “maladie psychiatrique”. “Elle entend des voix qui lui disent qu’elle doit être médecin. Ce n’est pas la prison qui lui faut mais un suivi psychiatrique plus poussé”, avait estimé l’avocat lors de sa nouvelle détention, en octobre 2021.

Mise à jour du 17 Octobre : Samantha Avril a justement été hospitalisée en psychiatrie sur demande de son médecin, nous apprend France 3.

Si cette affaire revêt un caractère assez spectaculaire et exceptionnel, elle est tout de même révélatrice d’une tendance de fond : celle de l’utilisation de faux documents pour occuper des postes demandant des qualifications avancées.

Nous constatons lors de nos vérifications qu’un candidat sur huit présente un mensonge sérieux sur son CV : faux diplôme, expérience inventée, faux motif de fin de contrat etc.

EveryCheck effectue 50.000 contrôles de CV par an, et un service de prise de références et de contrôle de sécurité. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos solutions de vérification de diplômes et expériences.