Allemagne: Le CV mensonger d’Annalena Baerbock, candidate à la chancellerie

Annalena Baerbock est très bien placée dans le sondages pour succéder à Angela Merkel en tant que chancelière de l’Allemagne. Le parti des verts égale celui de l’actuel gouvernement. Problème : des journalistes se sont penchés sur les différents CV publiés par la candidate, et de nombreux mensonges y ont été décelés. L’affaire a été relayée en France par France TV info et Arte.

Un cas classique de faux diplôme

Exagérer ou mentir sur son CV est une pratique courante, nous ne le savons que trop bien ! Bien sûr un arrangement cosmétique avec la réalité peut-être accepté par un employeur si le mensonge n’est pas trop grave. Mais quand il s’agit d’une candidate aux plus hautes fonctions de l’état, la falsification devient problématique.

Ainsi, dans ses différents CV publiés en ligne, Hanna Baerbock liste ses diplômes. Elle revendique une licence de l’université de Hambourg. Malheureusement ceci est faux car elle n’a obtenu qu’un pré-diplôme. Elle parviendra tout de même à poursuivre ses études au sein de la prestigieuse London School of Economics.

Des responsabilités revendiquées mais pas occupées

Elle a également avancé avoir dirigé le bureau d’une eurodéputée de 2005 à 2008…en réalité elle s’est s’occupée de tâches informatiques et n’a obtenu des responsabilités qu’à partir de fin 2006, par intérim.

Le genre de mensonge que nous détectons régulièrement dans nos vérifications de CV !

Un CV qui contient également de fausses expériences associatives

En politique, présenter des activité associatives et en bénévolat est important. C’est sans doute ce qui a poussé Annalena Baerbock à revendiquer son appartenance active d’une douzaine d’associations et d’organisations prestigieuses dans son CV.

Elle se présente ainsi comme membre du haut-commissariat aux réfugiés…qui n’a pas d’adhérents. Elle avance aussi faire partie du German Marshall Fund dont elle n’a pas été membre.

Un cas d’école de falsification de CV, avec un diplôme non obtenu, un titre de poste mensonger, et des activités extra-professionnelles tout simplement fausses.

Si vous avez besoin de vous assurer de la véracité des CV de vos candidats, n’hésitez pas à consulter la page dédiée à notre solution de background check, et à nous contacter pour bénéficier d’un test gratuit !

>