UnFaux médecin démasqué

Aux urgences de Chartres, un faux médecin a été démasqué : médecin-urgentiste, il était en réalité titulaire d’un CAP d’électro-mécanicien et avait usurpé l’identité d’un homonyme pour avoir le poste.

« J’ai toujours rêvé d’être médecin »

Frédéric Philippe avait toujours rêvé d’être médecin. Sans domicile fixe, il est parvenu à être embauché comme Chef de Service. Il a ainsi profité de l’existence d’un homonyme, inscrit au Conseil de l’Ordre de Gironde, pour postuler au service des urgences de Chartres : « J’ai dit que je déménageais à Chartres pour m’installer et que mon inscription était en cours au conseil de l’ordre d’Eure-et-Loir ».

Par ailleurs, le faux médecin avait déjà usé de cette supercherie pour escroquer des opticiens, pharmaciens … Quand il prenait une chambre d’hôtel, il mettait en avant son poste de médecin : « Je suis médecin, envoyez moi la facture ».

Très vite, la supercherie est démasquée. 3 cas de gastro-entérite plus tard et les lacunes médicales du faux médecin sont dévoilées au grand jour. Il demande à ses collègues de l’aide pour soigner les patients et sa supercherie est démasquée. 

Le faux médecin devant les tribunaux

Convoqué devant le tribunal de Chartres, M. Philippe risque 4 ans de prison dont deux ferme pour « exercice illégal de la médecine » et escroquerie (article L 4161-5 du Code de Santé Publique). M. Frédéric Philippe y a affirmé: « Je veux assumer mes erreurs. Je répondrai à toutes les questions ».

Cette affaire n’est malheureusement pas la première : d’autres faux médecins ont été démasqués récemment : une infirmière a été démasquée dans la Somme, un faux médecin psychiatrique à Evreux, ou encore un faux anesthésiste, qui avait exercé pendant huit ans.

Que faire face à une recrudescence des faux diplômes ?

EveryCheck se charge de vérifier les diplômes pour les recruteurs. En demandant la pièce d’identité aux candidats, EveryCheck s’assure de ne pas faire face aux homonymes. Près de 7 CV sur 10 contiennent des informations inexactes ou fausses (statistiques EveryCheck). Pour éviter cette situation, prenez les devants et sécurisez vos embauches !

>