LeTop 3 des mensonges trouvés dans les CV analysés en avril

Chaque mois, nous découvrons des dizaines de falsifications dans les CV analysés pour nos clients. Voici les 3 mensonges les plus marquants découverts en avril 2021.

20 jours d’intérim maquillés en 16 mois de CDD

Quand il faut tirer la pelote de la vérification pour avoir l’information ; une candidate présentait une expérience de 16 mois en CDD, un peu ancienne. Les premiers contrôles ont fait apparaître qu’il ne s’agissait pas d’un CDD, mais de missions d’interim. La candidate en a convenu. Les vérifications ont continué, et il s’est avéré qu’elle avait seulement occupé le poste pour deux missions de quelques jours.

De l’intérêt de confier les vérifications à un tiers, dans ce cas la démarche a été particulièrement complexe !

Un responsable d’agence… plutôt apporteur d’affaire

Un candidat affirmait avoir été responsable d’une agence de courtage pendant 3 ans.

Vérification faite, l’agence en question n’existait que depuis 1 an et demi, et n’avait jamais eu aucun salarié. Le candidat a finalement avancé avoir été apporteur d’affaire pour l’entreprise, sans pouvoir non plus prouver la réalité de ce rôle.

Quand le candidat préfère avouer qu’il n’a pas le diplôme

Un cas de figure revient régulièrement, celui de l’aveu du mensonge lorsque la vérification est lancée. C’est exactement ce qui s’est passé pour un candidat qui présentait sur son CV un BTS action commerciale. Le temps de vérifier le diplôme, nous avons reçu l’aveu du principal intéressé : contrairement à ce qui était mentionné dans son parcours, le diplôme n’avait jamais été obtenu.

Trois exemples parmi de nombreux cas de mensonges que nous trouvons sur les CV que nous vérifions ! En moyenne nous identifions que 1 dossier candidat sur 8 contient un écart majeur.

N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur la mise en place d’un contrôle des références de vos candidats.

>