LeTop 3 des mensonges trouvés dans les CV vérifiés en mai

Chaque mois, nous découvrons des dizaines de falsifications dans les CV vérifiés pour nos clients. Voici les 3 mensonges particulièrement marquants parmi ceux identifiés en mai 2021.

Une expérience sur 3 années…composée en réalité de 4 stages

Un candidat a mentionné sur son CV une expérience qui s’était déroulée « de 2016 à 2018 ». Nous relèverons déjà que le flou sur les mois de début et de fin impliquent que la durée en poste a pu durer 14 mois comme 3 années.

Mais surtout, notre vérification a permis d’identifier que cette expérience était en réalité composée de 4 stages effectués dans le cadre de la préparation BTS, en 2016 et 2017, pour un total de 70 jours de présence au sein de l’entreprise. Loin des 3 années proclamées donc.

Dommage car l’ancien employeur avait trouvé son stagiaire très efficace !

Une triple falsification sur un CV

Comme vous le savez peut-être, nous faisons la différence entre les « écarts majeurs » et les « écarts mineurs ». Ce qui va caractériser un écart dit majeur (ou feu rouge) est une différence tellement importante entre le CV et la réalité qu’elle est de nature à remettre en cause un recrutement.

Or un candidat dont nous avons contrôlé le CV a réussi à accumuler 3 feux rouges sur son CV, un record ! Il a tout d’abord prétendu avoir travaillé pour une célèbre entreprise de la Silicon Valley, alors qu’il était salarié d’un sous-traitant. Il a ensuite menti sur le motif de fin de contrat d’un emploi suivant. Enfin, il a avancé un faux intitulé pour le 3ème poste que nous avons vérifié. Beaucoup de mensonges pour un seul CV !

Un bac+5 qui était un bac+3

Enfin, une candidate a indiqué sur son CV être titulaire d’une certification obtenue via le GRETA qui confère un équivalent Master 2. La vérification a permis d’établir que la candidate avait bel et bien obtenu son diplôme.

Malheureusement, contrairement à ce qui était indiqué sur son CV, cette certification est équivalente à un niveau bac+3 et non pas bac+5.

Trois exemples parmi de nombreux cas de mensonges que nous trouvons sur les CV que nous vérifions ! En moyenne nous identifions que 1 dossier candidat sur 8 contient un écart majeur.

N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur la mise en place d’un contrôle des références de vos candidats.

>