LeTop 3 des mensonges trouvés dans les CV analysés en juillet-août

Chaque mois, nous découvrons des dizaines de falsifications dans les CV vérifiés pour nos clients. Voici 3 mensonges particulièrement marquants parmi ceux identifiés en juillet-août 2021.

Un diplôme obtenu avec une moyenne de 1.7/20 ?

Cela n’est bien sûr pas possible. Un candidat présentait un Master 2 sur son CV, obtenu en 2011. Après vérification, cette année là il était inscrit à l’université, mais en licence, et a terminé l’année avec la note de 1.7/20.

Pas de Master 2 validé, donc !

Un écart de 2 ans et demi pour une expérience…de 4 ans

Une candidate avait une belle expérience de consultante sur son CV, pour un total de 48 mois répartis en deux postes. Problème, en contactant l’ancien employeur, il est apparu que ce cycle professionnel a duré 28 mois de moins que la durée annoncée au recruteur. Pas tout à fait la même chose.

Un mensonge sur le type de contrat, pour pouvoir mentir sur la nature de la fin de contrat

Une candidate avait fait figurer un CDD sur son CV, qui s’était d’après elle conclu par une fin de contrat classique. Or nos vérifications ont fait apparaitre qu’il s’agissait d’une rupture de période d’essai d’un CDI, d’un commun accord entre la salariée et l’employeur, qui a par ailleurs été très élogieux sur son ancienne collaboratrice !

Dommage de mentir donc, alors que l’expérience avait été positive même si elle s’était terminée prématurément.

Trois exemples parmi de nombreux cas de mensonges que nous repérons sur les CV que nous vérifions ! En moyenne nous constatons que 1 dossier candidat sur 8 contient un écart majeur.

N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur la mise en place d’un contrôle des références de vos candidats.

>