Le top 3 des mensonges trouvés dans les CV analysés en septembre 2022

Chaque mois, nous découvrons des dizaines de falsifications dans les profils vérifiés pour nos clients. Voici 3 exemples de faux diplômes et faux CV particulièrement marquants parmi ceux identifiés en septembre 2022.

diplome.gouv : premier cas de fausse attestation

Nous avons vu passer beaucoup de faux diplômes mais c’est bien la première fois que nous rencontrons une fausse attestation diplome.gouv !

Vous le savez sans doute, Diplome.gouv.fr délivre des attestations numériques certifiées de diplômes et permet également à des tiers de vérifier l’authenticité d’un diplôme grâce à une clé de contrôle fournie par le diplômé.

Concrètement, il ne sert donc à rien de falsifier une attestation provenant de diplome.gouv puisque celle-ci est accompagnée d’une clef pour vérification en ligne.

Un des candidats nous a fourni une attestation diplome.gouv de réussite pour un BTS. Après simple vérification en ligne sur le service de l’état ous nous sommes aperçus que ce document est faux et totalement inventé par la personne.

Encore plus génant : le candidat a exercé plus de 4 ans dans une banque grâce au document falsifié.

Diplome.gouv fausse attestation

Une candidate qui demande à ses anciens employeurs de mentir pour elle

Lors d’une vérification d’expérience précédente pour une candidate, nous avons découvert qu’elle avait éxagéré de plus d’un an la durée réelle passée en poste.

En effet, celle-ci n’était restée sous contrat qu’une année au lieu des deux mentionnées sur le CV. Son contrat avait été interrompu par un licensiement.

En soit, cette découverte est déjà problématique, mais pas du tout inhabituelle pour nous !

La suite l’est un peu moins : nous avons appris par la suite que la candidate avait demandé à son ancien employeur de nous mentir afin qu’elle ne soit pas démasquée. La direction de l’entreprise a bien évidemment refusé.

On peut dire que notre client s’est évité une bien mauvaise embauche !

Usurpation de nom pour s’attribuer un diplôme.

Un de nos clients du secteur bancaire nous a transmis un CV à vérifier, en vue d’une embauche sur un poste hautement qualifié. Le candidat présentait un parcours très flatteur avec notamment un diplôme d’une grande école.

Nous avons vérifié si le candidat était bel et bien diplômé. Il s’est avéré qu’une autre personne du même nom que lui avait effectivement suivi la prestigieuse formation, mais ça n’était pas lui. Les dates de naissance ne correspondaient pas !

En fait, ce candidat avait eu l’idée de chercher des homonymes diplômés de l’école, pour faire croire qu’il avait également suivi le cursus !

**Trois exemples de mensonges identifés par nos équipes et notre IA parmi bien d’autres ! En moyenne nous constatons que 1 CV candidat sur 8 contient un écart majeur : durée de contrat, faux diplôme, intitulé de poste, etc. **

N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur la mise en place d’un contrôle des références de vos candidats. Notre solution est disponible à partir de 59€ par mois.