Le top 3 des faux CV d'Octobre 2022

Chaque mois, nous découvrons des dizaines de falsifications dans les profils vérifiés pour nos clients. Voici 3 exemples de faux diplômes et faux CV particulièrement marquants parmi ceux identifiés en Octobre 2022.

Faux diplôme du bac truffé d’incohérences grossières

Une candidate dont nous avons vérifié le CV indiquait avoir obtenu son baccalauréat via une VAE en 2017.

Dans un premier temps nous avons cherché la candidate dans notre base de données des admis au bac. Ne trouvant pas trace de sa diplomation, nous décidons donc d’analyser la copie du diplôme qu’elle nous a fourni.

Nous avons alors relevé plusieurs incohérences majeures :

  • la candidate indiquait que son diplôme du baccalauréat avait été obtenu grâce à une validation des acquis et de l’expérience (VAE) en 2017. Or elle avait 17 ans à ce moment là. Il semblait donc peu probable qu’elle aie pu valider le diplôme grâce à ce dispositif.
  • par ailleurs la date de diplomation était un samedi
  • et enfin le signataire du diplôme n’exerçait plus depuis…2005 !

Un candidat officiellement toujours en poste…mais qui ne l’est plus depuis plus de 2 ans

Lors d’un contrôle de CV systématique mené pour un grand groupe français, nous avons vérifié le CV d’un candidat indiquant être en poste dans la même entreprise depuis plusieurs années.

Après enquête, il est apparu que le candidat n’était plus en poste, contrairement à ce qui figurait sur le CV. En effet, celui-ci avait quitté l’entreprise…29 mois plus tôt ! Période pendant laquelle il n’avait pas d’occupation professionelle.

Un double faux diplôme sur des fonctions sensibles

Pour un de nos clients spécialisé dans les domaines du médical et du sanitaire et social, nous avons été amenés à vérifier le parcours académique d’un candidat.

Celui-ci avançait être titulaire de deux diplômes : aide médico-psychologique, et moniteur-éducateur. Deux métiers destinés à l’aide de personnes en situation de fragilité sociale, ou de handicap.

Les deux diplômes en question n’ont jamais été obtenus et les formations non-suivies. Des falsifications graves compte-tenu des métiers concernés.

Trois exemples parmi de nombreux cas de mensonges que nous repérons sur les CV que nous vérifions ! En moyenne nous constatons que 1 dossier candidat sur 8 contient un écart majeur.

N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur la mise en place d’un contrôle des références de vos candidats.