+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts
Menu Inscription Téléphone
+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts

Une fausse médecin exerce plusieurs mois avec un diplôme acheté sur internet

Samantha Avril avait pu s’établir comme médecin généraliste grâce à un faux diplôme. Elle sera mise en examen après avoir exercé durant quatre mois dans un centre de santé de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), avec des conséquences tragiques. Malheureusement les cas de professionnels de la santé faisant usage de faux diplômes surgissent régulièrement. Cet article de LCI retrace son parcours.

Elle utilise un faux diplôme pour tromper l’ordre des médecins

La jeune femme avait profité du premier confinement pour se faire inscrire à l’ordre des médecins. En raison du contexte particulier que connaissait la France en mars 2020, elle se doutait qu’il serait difficile, voire impossible aux membres de l’ordre des médecins de s’apercevoir du caractère frauduleux des pièces qu’elle avait soumis à leur intention.

Samantha Avril avait déjà usurpé des fonctions d’infirmières en 2019. Elle avait alors été jugée pour « exercice illégal du métier d’infirmière libérale », avec à la clef, 4 mois de prison avec sursis.

Des compétences usurpées pour des conséquences graves

Grâce à son faux diplôme, la jeune femme de 35 ans avait repris la patientèle d’un médecin qui vient de quitter la région. Il faudra 4 mois pour que la manoeuvre soit dévoilée.

Pendant cette période, les cas de patients abusés s’accumulent : une femme qui consulte pour un hématome au genou, se voit diagnostiquée une embolie pulmonaire et une phlébite ; un homme qui souffre de rétention d’eau est mal soigné et se retrouve en réanimation… Enfin, conséquence dramatique, l’un de ses anciens patients, plongé dans le coma, est décédé.

La supercherie finit par éclater au grand jour

A force d’observer un comportement incompatible avec celui d’un vrai médecin généraliste, ses collègues du centre de santé vont avoir des doutes. Des patients repartent avec des bilans sanguins énormes à réaliser. Elle même parle d’aller voir un médecin se sentant souffrante, plutôt curieux pour une généraliste.

Un médecin du centre finira par aller vérifier s’il retrouve le nom de Samantha Avril parmi les titulaires d’une thèse en médecine. Il ne trouvera rien. Aussitôt, le praticien informe sa direction qui licenciera dès le lendemain l’usurpatrice. Elle avouera qu’elle a bien fait quelques études de médecine mais sans aller jusqu’au bout.

Un faux diplôme acheté sur internet

Samantha Avril est donc licenciée sur le champ et la direction porte plainte. La jeune femme expliquera aux enquêteurs qu’elle s’est procurée un diplôme sur internet. Il lui aura suffi de quelques clics pour l’acheter 200 euros. Comme nous l’avons expliqué dans cet article, il est malheureusement devenu très facile de se procurer de faux diplômes en ligne.

Une triste histoire, et malheureusement pas un cas isolé, qui illustre une fois encore à quel point vérifier la véracité des diplômes est indispensable. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos solutions de vérification.