+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts
Menu Inscription Téléphone
+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts

Une fausse aide-soignante condamnée à plus de 10 mois de prison.

Le journal régional, Le Progrès, nous révèle une nouvelle surprenante :
En juillet dernier la direction d’une maison de retraite près de Lyon qui souhaitait embaucher une nouvelle aide-soignante a failli recruter une candidate en possession d’un faux diplôme.

Pour chaque recrutement d’agent public, les EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), ont le devoir de vérifier les diplômes et de s’assurer que le casier judiciaire est vierge.

Mauvaise surprise pour cette maison de retraite, la candidate avait un casier judiciaire non vierge (fraude bancaire) et le diplôme d’aide-soignante s’est révélé être un faux !
L’accusée a nié les faits.

 

 

 

Prison pour la faussaire

Suite à cela, la directrice de cet Ehpad n’a jamais revu la candidate et a déposé plainte.

L’audience s’est tenue mardi 15 janvier 2019 où la fausse aide-soignante, absente, a été condamnée à 10 mois de prison par le tribunal qui a décidé de révoquer ses deux mois de prison avec sursis.

Malheureusement ce n’est pas un cas isolé… En 2017, une maison de retraite du Loiret avait recruté une fausse aide-soignante qui avait fabriqué son diplôme de toutes pièces.

Le tribunal avait condamné la prévenue à trois mois d’emprisonnement avec sursis.

Selon EveryCheck, 33% des candidats mentionnent de faux diplômes.

La Start-Up EveryCheck propose de vérifier la véracité des informations contenues dans le CV afin de sécuriser vos embauches et vous faire gagner du temps.