+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts
Menu Inscription Téléphone
+33 1 76 41 00 45 prix d'un appel local Echangez avec un de nos experts

Faux architecte, fausse diététicienne, …. : une recrudescence des faux diplômes

De nouvelles affaires de faux diplômes font la une des journaux. Une affaire de faux architecte a été révélée par le site Actu.fr puis deux jours plus tard, une fausse diététicienne à Charleroi a été démasquée.

Une « maladresse » selon le faux architecte

Selon l’artisan, cette affaire n’est qu’une simple « incompréhension ». L’affaire a démarré à la suite d’une plainte d’un propriétaire, qui a versé son acompte de 2000 euros et attend toujours la prestation. Le pot aux roses est rapidement découvert : l’artisan, soi-disant diplômé d’une école d’architecture, est en réalité un « escroc ». Le nom de la société est en réalité une société des Côtes d’Armor et le numéro d’immatriculation celui d’une entreprise d’informatique. Même son identité est fausse : il avait emprunté le nom de quelqu’un d’autre.

Le faux architecte a ainsi été condamné à six mois de prison et 500 euros de dommages et intérêts envers le plaignant.

Même son identité est fausse : il avait emprunté le nom de quelqu’un d’autre.

 

De son côté, la fausse diététicienne belge aurait grugé près de 40 personnes. Non diplômée, elle prescrivait des traitements coûteux et inefficaces, en demandant entre eux d’être payée en avance. Cependant, la praticienne n’était pas inscrite à l’INAMI (organisme pour le remboursement des soins en Belgique), et les patients n’étaient donc pas remboursés. Le parquet demande un an de prison ferme et 12 000 euros d’amende pour « faux, escroquerie, harcèlement et exercice illégal de la médecine ».

La diététicienne non diplômée prescrivait des traitements coûteux et inefficaces

Comment faire face à la recrudescence des faux diplômes ?

Comment faire face aux faux diplômes et à ce type d’escroquerie ? Everycheck.com se charge de vérifier les CV (diplômes, activités professionnelles, identité), en accord avec la CNIL. EveryCheck se charge d’analyser les données du CV et de contacter les services de scolarité et de ressources humaines. Près de 7 CV sur 10 contiennent des informations inexactes ou fausses (statistiques EveryCheck). Pour éviter cette situation, prenez les devants et sécurisez vos embauches !