Nancy: un faux avocat devant le tribunal

En apparence, Maître Zitouni Aissaoui avait tout l’air d’un avocat… Et pourtant ! Non diplômé, ce faux avocat aurait usurpé l’identité d’une confrère.

Un faux avocat démasqué

Début mai, un signalement est fait auprès du parquet de Nancy. Très vite, le rapprochement est fait avec une certaine Maître Zitouni Aissaoui. Celle-ci est une femme, inscrite au Barreau de Paris et n’exerce plus la profession depuis sept ans. L’avocat est donc soupçonné d’avoir exercé illégalement le métier d’avocat

Plusieurs plaintes ont été déposées par des clients contre ce faux avocat. Ce dernier affirme avoir suivi cinq années d’étude de droit, mais a reconnu avoir usurpé une fausse identité. En garde à vue depuis lundi (révélé par France Bleu Lorraine), il doit comparaître le 26 septembre prochain. Il risque 375 000 euros d’amende et cinq ans d’emprisonnement.

Il avait usurpé l’identité d’une confrère et exercé illégalement la profession d’avocat.

Comment se prémunir contre les faux diplômes ?

Everycheck vous aide à prendre les devants. Cette start up, spécialisée dans le contrôle de références, se charge de vérifier les CV des candidats : pièce d’identité, obtention de diplômes, contrôle factuel des expériences professionnelles. Conformément à la CNIL et en 48 heures, EveryCheck livre un rapport aux recruteurs.

 

 

>